Suis-je sexuellement normal ? Une question posée par les milléniaux

Suis-je sexuellement normal ?

Le nombre de fois où j’entends cette question est absolument insensé. Je suis en fait attristée de savoir que l’éducation sexuelle est si défectueuse. Presque partout, non seulement les milléniaux, mais même des adultes adultes demandent .

« Suis-je normal ? »

« Est-ce que c’est normal ? »

« Mon corps est-il normal ? ».

Pour l’amour du ciel, qu’est-ce que la normalité de toute façon ?

Suis-je sexuellement normal ?

À une époque où le porno est si répandu et les modèles Instagram avec des corps parfaitement sculptés. L’édition de l’image corporelle devenant folle, il est compréhensible d’être un peu confus sur la façon dont les corps devraient ressembler.

Je ne veux pas dire que les stars du porno et les influenceurs ont TOUS fait faire des travaux.

Il est désormais « normal » que les gens se fassent retoucher. Qu’il s’agisse de chirurgie ou simplement d’une bonne vieille injection de botox. Ce que nous semblons ne pas comprendre, c’est que nous sommes tous différents.

Quelle est la norme idéale de beauté ?

Je ne suis pas ici pour faire honte à qui que ce soit. Vous êtes toutes magnifiques, et si j’avais de l’argent, j’arrangerais aussi les parties de mon corps que je n’aime pas !

Mais quand même, ces questions reviennent si souvent parce qu’on voit ces gens parfaits. Avec tous leurs corps parfaits qui ont l’air impeccables. Nous ne voyons presque jamais les gens de tous les jours et la véritable diversité de la façon dont nous sommes créés. Pourquoi ne pas parler de ce qui arrive naturellement à notre corps ? Nous nous affaissons tous, nous nous ridons et nous vieillissons.

Ne sommes-nous pas en train de nous préparer à être déçus et à échouer ?

Nous sommes donc tous assis là avec toutes ces questions en tête, alors qu’en réalité, il y a des gens qui sont là comme toi. Je pense qu’il est important d’avoir ce genre de conversations pour faire disparaître la pression écrasante qui nous pousse à être parfaites.

Parler des insécurités des femmes parce que je suis, en fait, une femme. C’est ce que je connais le mieux !

Je ne pense pas que mon point G fonctionne, est-ce normal ?


Au cours des dernières décennies, l’histoire de ce petit point fou situé à quelques centimètres du vagin s’est emparée de tout. Depuis que les médias s’en sont emparés, c’est le point G par-ci, le point G par-là. Comme s’il s’agissait de la partie la plus importante du sexe…

En réalité, les chercheurs ont constaté qu’il y avait peu de preuves pour étayer cette idée à l’heure actuelle. Un type a dit qu’il y avait un endroit magique pour les orgasmes et nous avons couru avec ça. Ne te sens pas bizarre ou fou, ne te stresse pas en essayant de le trouver et de débloquer ce nouveau royaume.

La vérité, c’est que CERTAINES FEMMES N’EN ONT PAS. Et c’est tout à fait normal. Il n’y a rien de mal à cela.

Trouve ce qui te convient et concentre-toi sur ton plaisir, plutôt que d’essayer de trouver un point insaisissable que tu n’as peut-être pas.

Mon vagin ressemble à ____, est-ce normal ?


Ma position sur ce sujet est très forte ces jours-ci. Il y a tellement d’aspects différents de la vulve qu’il n’y a pas de « normalité ». La seule raison pour laquelle nous avons l’idée de la normalité, c’est ce que nous voyons dans les médias et le porno.

Ne te méprends pas, j’aime le porno autant que n’importe qui d’autre.

Mais est-ce que je pense qu’il représente une norme inatteignable ? Absolument ! !!

Nous avons des vulves parfaitement lisses, sans bosses, sans poils, sans rien. Nous ne pouvons pas toutes nous permettre ou vouloir un lazer, et c’est très bien ainsi. Ce qui peut se produire est tout à fait normal.

Est-ce que c’est choquant la première fois que tu le vois ? Bien sûr !!!

Mais c’est tout à fait normal, nous avons tous une couleur légèrement à énormément différente sur nos organes génitaux par rapport à notre peau. C’est tout à fait normal !

La taille de mon pénis est-elle normale ?


Cette question s’adresse aux hommes !

Je sais que beaucoup d’entre vous sont stressés et laissez-moi vous dire que PERSONNE D’AUTRE NE S’EN SOUCIE. Les gens sont heureux avec un pénis moyen. Ils sont heureux avec un pénis plus petit, certains sont heureux avec un pénis énorme.

Honnêtement, tant que tu t’efforces de plaire à ton partenaire, de la même façon qu’il s’efforce de te plaire, ce n’est pas du tout un problème. Je sais que cela ne guérira pas l’insécurité, mais il y a des statistiques amusantes.

  • Chaque fois qu’une femme fait une recherche sur la « taille du pénis » 170 hommes font la même recherche
  • 40 % des femmes qui font cette recherche se réfèrent à un pénis trop gros pour elles.
  • 10 % d’entre elles disent que le pénis est trop gros et qu’il leur fait mal.

Alors s’il vous plaît, les hommes, arrêtez de vous stresser en pensant que votre taille nous préoccupe, c’est juste vous, je vous le promets.

Je dois faire _____ pour que mon partenaire ou moi-même puissions jouir, est-ce normal ?


Cette question m’amuse toujours, parce que, par exemple, j’adore les Subaru Impreza (en particulier les vieilles, les vraies galères). Beaucoup de gens, en particulier les mécaniciens, les méprisent absolument, mais je n’ai jamais douté qu’il soit normal de les aimer.

C’est tout simplement ce que j’aime !

Et c’est ainsi que les gens devraient considérer leur vie sexuelle. Tant que c’est sûr, sain et consensuel, tu ne devrais pas en douter. Si cela ne fonctionne pas pour toi ET pour ton partenaire, ce n’est pas grave. Cela signifie simplement qu’il faut faire des compromis ou avoir une bonne et longue conversation.

Mais bon, nous avons tous des choses que nous faisons un peu différemment.Tant que tu n’as pas d’effet négatif sur quelqu’un d’autre, tu n’as pas à t’inquiéter.

Tant que tu n’affectes pas négativement quelqu’un d’autre, tu n’as pas à t’inquiéter.

Rappelle-toi simplement que vivre à l’intérieur de ton corps, c’est la même chose que de regarder fixement quelque chose que tu aimes vraiment pendant un temps incroyablement long. Puis tu finiras par t’ennuyer de la vue – peut-être même par la détester. Tu es avec toi-même toute la journée, tous les jours, tu as le temps de choisir ces choses-là…

Personne d’autre ne le fait, personne d’autre ne le remarquera.

Écrit par GigiRose

Réponse sexuelle féminine

Le cycle de la réponse sexuelle féminine comprend quatre étapes : l’excitation, le plateau, l’orgasme et la résolution. Bien que les hommes et les femmes passent par ces étapes, le moment peut varier. Il est improbable que les deux partenaires atteignent l’orgasme simultanément.

L’intensité et la durée de chaque phase diffèrent d’une personne à l’autre. Le fait d’être conscient de ces variations peut aider les partenaires à comprendre les réactions corporelles de l’autre et à améliorer la rencontre sexuelle.

La réponse sexuelle des femmes, également connue sous le nom de , se compose de –

La phase d’excitation :

C’est la phase initiale de la réponse sexuelle, caractérisée par des sentiments d’excitation et d’anticipation. Le corps se prépare à l’activité sexuelle en augmentant le flux sanguin dans la zone génitale, ce qui provoque l’érection du clitoris et la lubrification du vagin.

Phase de plateau :

Cette phase suit la phase d’excitation et se caractérise par une excitation continue et une augmentation de la tension sexuelle. Le clitoris et le vagin continuent à s’engorger de sang, et les muscles du bassin commencent à se contracter involontairement.

Phase orgasmique :

Cette phase est marquée par le relâchement de la tension sexuelle, qui se traduit par une sensation intense et agréable appelée orgasme. Pendant l’orgasme, les muscles de la région pelvienne se contractent de façon rythmique et l’utérus et le vagin subissent également des contractions.

Phase de résolution :

Cette dernière phase se caractérise par un retour à l’état de pré-éveil. Le flux sanguin vers les organes génitaux diminue, le clitoris et le vagin reprennent leur taille normale et toute tension ou contraction musculaire se dissipe.

PHASE D’EXCITATION

Quels sont les indicateurs qui montrent qu’une femme se trouve dans la phase d’excitation de la réponse sexuelle ?

Augmentation du rythme cardiaque et de la respiration :

À mesure que le flux sanguin vers la zone génitale augmente, le rythme cardiaque et la respiration peuvent également s’accélérer.

Gonflement et lubrification de la zone génitale :

Le clitoris et les lèvres peuvent devenir gonflés, et le vagin peut produire de la lubrification pour faciliter la pénétration.

Érection des mamelons :

Tout comme le clitoris et les lèvres gonflent, les mamelons peuvent aussi devenir érigés.

Peau rouge :

La peau d’une femme peut devenir rouge ou rougir à mesure que le flux sanguin augmente.

Tension musculaire :

Les muscles du bassin, des cuisses et des fesses peuvent devenir tendus lorsque l’excitation sexuelle augmente.

Sensibilité accrue au toucher :

À mesure que l’excitation sexuelle augmente, une femme peut devenir plus sensible au toucher, en particulier dans les zones érogènes telles que les seins, le clitoris et la région génitale.

PHASE DU PLATEAU

Pendant la phase de plateau du cycle de la réponse sexuelle féminine, l’excitation sexuelle continue à se développer et à s’intensifier.

Quels sont les indicateurs qui montrent qu’une femme a atteint la phase de plateau ?

Le gonflement et la lubrification des organes génitaux se poursuivent :

Le clitoris et les lèvres restent engorgés de sang, et le vagin continue de produire de la lubrification en préparation à l’activité sexuelle.

Assombrissement des lèvres :

La couleur des lèvres peut s’assombrir à mesure que le flux sanguin vers la zone augmente.

Davantage d’érection des mamelons :

Les mamelons peuvent devenir encore plus érectiles pendant la phase de plateau.

Augmentation de la tension musculaire :

Les muscles de tout le corps, en particulier ceux du bassin et des cuisses, peuvent devenir plus tendus à mesure que l’excitation sexuelle augmente.

Sensibilité accrue au toucher :

La sensibilité au toucher peut continuer à augmenter pendant la phase de plateau, et une femme peut devenir plus sensible à la stimulation des zones érogènes.

Respiration rapide :

La respiration peut devenir encore plus rapide et plus superficielle à mesure que l’excitation sexuelle continue de monter. 7. Rythme cardiaque élevé : Le rythme cardiaque peut continuer à augmenter pendant la phase de plateau, pour atteindre un pic juste avant l’orgasme.

PHASE ORGASMIQUE

Pendant la phase orgasmique du cycle de la réponse sexuelle féminine, il y a un relâchement de la tension sexuelle et une sensation agréable connue sous le nom d’orgasme.

Quels sont les indicateurs qui montrent qu’une femme a atteint la phase orgasmique ?

Des contractions musculaires intenses :

Les muscles du bassin, des cuisses et des fesses se contractent de façon rythmique pendant l’orgasme.

Augmentation du rythme cardiaque et de la respiration :

Le rythme cardiaque et la respiration peuvent atteindre leur point le plus élevé pendant l’orgasme.

Vocalisations involontaires :

Certaines femmes peuvent émettre des gémissements, des halètements ou d’autres vocalisations pendant l’orgasme.

Plaisir intense :

L’orgasme s’accompagne généralement d’une sensation agréable dont l’intensité peut varier d’une personne à l’autre.

Changements dans la couleur de la peau :

Certaines femmes peuvent ressentir un rougissement ou une rougeur de la peau pendant l’orgasme.

Contractions vaginales :

Le vagin subit des contractions rapides pendant l’orgasme, ce qui peut faciliter l’éjaculation chez les hommes pendant les rapports hétérosexuels.

PHASE DE RÉSOLUTION

Pendant la phase de résolution du cycle de réponse sexuelle féminine, le corps revient à son état de pré-éveil.

Quels sont les indicateurs qui montrent qu’une femme a atteint la phase de résolution ?

Diminution de la tension musculaire :

Les muscles du bassin, des cuisses et des fesses commencent à se détendre à mesure que l’excitation sexuelle diminue.

Diminution du rythme cardiaque et de la respiration :

Le rythme cardiaque et la respiration reviennent à la normale à mesure que le flux sanguin vers la zone génitale diminue.

Diminution de la sensibilité au toucher :

La sensibilité au toucher diminue à mesure que le corps revient à son état de pré-excitation.

Diminution du gonflement et de la lubrification des organes génitaux :

Le clitoris et les lèvres reprennent leur taille et leur couleur normales, et le vagin peut cesser de produire de la lubrification.

Sentiments de relaxation et de satisfaction :

Certaines femmes peuvent éprouver des sentiments de relaxation, de contentement ou même de somnolence pendant la phase de résolution.

Pourquoi les hommes devraient-ils connaître la réponse sexuelle féminine ?

:

En comprenant comment le corps des femmes réagit sexuellement, les hommes peuvent mieux communiquer avec leurs partenaires et travailler ensemble pour améliorer la satisfaction sexuelle des deux parties.

Réduire l’anxiété liée à la performance :

La connaissance de la réponse sexuelle féminine peut aider les hommes à réduire l’anxiété liée à leurs performances sexuelles et à améliorer leur confiance en eux dans la chambre à coucher.

Renforcer les relations :

Lorsque les partenaires sont capables de communiquer ouvertement et honnêtement sur leurs besoins et désirs sexuels, cela peut conduire à une connexion émotionnelle plus profonde et à une relation plus forte dans l’ensemble.

Améliorer la santé sexuelle :

Comprendre comment le corps des femmes réagit sexuellement peut aussi aider les hommes à mieux comprendre comment promouvoir la santé sexuelle et prévenir les infections sexuellement transmissibles.

Promouvoir l’égalité des sexes :

En reconnaissant et en respectant les besoins et les désirs sexuels des femmes, les hommes peuvent contribuer à promouvoir l’égalité des sexes et à réduire l’impact négatif des stéréotypes et des préjugés sexistes dans la chambre à coucher et dans la société en général.